Kinshasa : Les étudiants de l’UPN sensibilisés sur “la masculinité positive, instrument de paix et du développement de la société” (Initiative de l’ONG Informe-moi)

Partager ce contenu via

En partenariat avec la Coordination estudiantine de l’Université Pédagogique Nationale (UPN), l’ONG Informe-Moi a tenu ce mercredi 23 novembre 2022, un salon d’échange sur “la masculinité positive, instrument de paix et du développement de la société”. Ladite activité a eu lieu dans la salle K2 de l’UPN.

Il sied de préciser que cette activité est organisée à l’occasion de la 22ème édition de la journée mondiale de la science au service de la paix et du développement, une journée instituée par l’UNESCO et célébrée le 10 novembre de chaque année.

Cet événement était organisé dans le but de sensibiliser les étudiants de l’Université Pédagogique du Nationale, en particulier les garçons sur le concept de la Masculinité positive qui est une perspective qui veut que les hommes et garçons s’engagent à soutenir les femmes et filles, à prôner l’égalité homme-femme et l’autonomisation des femmes.

Dans son mot de circonstance, le représentant de l’ONG Informe-Moi coordonnée par Jonathan Lita, a contextualisé l’événement, tout en expliquant le concept de la masculinité positive qui renvoie à l’élimination de toute sorte des violences faites à la femme dans la société, à la participation de tous sans discrimination dans le processus du développement. D’où le thème de ce salon d’échange : “masculinité positive, instrument de paix et du développement de la société”.

Ayant été parmi les intervenants à ce moment d’échange, la Présidente de l’Alliance Internationale des Femmes Avocates (AIFA-RDC), Maître Joëlle Mbamba Kona Matadiwamba a au cours d’une interview nous accordée, fait savoir que la masculinité positive est une des réponses à la lutte contre les violences faites aux femmes et un des moyens de prévenir ces violences, cela avant de reconnaître l’implication du Chef de l’État congolais Félix Antoine Tshisekedi dans cette idéologie dont il a été désigné Champion par l’Union Africaine.

“…Lorsqu’on traite le problème à la base, dans les fondamentaux, dans l’attitude, le comportement des hommes, on prévient les violences faites à la femme et l’on sait lutter efficacement contre cela. Le premier d’entre nous, le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi a même été désigné comme le garant de la masculinité positive par l’Union Africaine, parce qu’il travaille et milite justement pour que ce courant puisse s’imprégner sur toute l’étendue nationale, à travers tous les hommes qu’il représente en tant que Chef de l’État”, a déclaré Maître Joëlle Mbamba Kona Matadiwamba.

Pour sa part, La Présidente des femmes architectes du Congo et Présidente de l’ONG Mille et un espoir, Madame Caroline Pindi Norah qui a également intervenu à ces assises, a dit espérer qu’après ce salon d’échange, les jeunes hommes en général, étudiants de l’UPN qui ont été sensibilisés à ce jour, vont désormais pratiquer la masculinité positive afin de créer une nouvelle classe des citoyens au Congo, une société équilibrée où il y aura l’égalité des sexes, car selon elle, si autres fois il y a eu des violences basées sur le genre, c’est parce qu’il y a eu une masculinité négative qui poussait les hommes à dominer et maltraiter les femmes.

Notons que cette activité a connu la participation des représentants de plusieurs structures et organisations partenaires de l’ONG Informe-Moi dont l’UPN, l’UNESCO, l’ONUFEMMES, B-ONE et autres.

Patrick Mangoma/Radio de la Femme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
7 + 15 =


WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE