Élections 2023 : Les professionnels des médias du Kasaï Central s’engagent à accompagner les femmes candidates

Partager ce contenu via

Près de 50 journalistes travaillant dans les radios communautaires et autres types des médias basés dans la province du Kasaï Central au centre de la République Démocratique du Congo, ont signé mercredi 30 novembre 2022, un acte d’engagement pour accompagner les femmes dans leur combat pour leur accès aux instances décisionnelles, en prélude des élections de 2023.

Pendant trois jours, soit du lundi 28 au mercredi 30 novembre 2022, cette formation organisée par l’ONG Femme Main dans la Main pour le Développement Intégral (FMMDI), dans le cadre du projet d’accroissement de la participation féminine et des personnes marginalisées à la vie politique, a permis à ces chevaliers de la plume et du micro d’avoir des notions sur leur rôle dans la promotion de la gouvernance inclusive, le leadership, la diversité et les droits des femmes.

Estimant qu’ils ont été suffisamment armés sur les notions de la communication sensible au genre, ces journalistes se sont engagés d’éveiller, par leurs productions, leurs communautés respectives sur les valeurs féminines en bannissant le recours à toutes les formes des coutumes rétrogrades à leur égard.

“… Le journaliste ayant été renforcé en capacité en matière de promotion du genre doit :

Œuvrer en faveur de la liberté de la femme dans la collecte, le traitement des informations, opinions, commentaires et critiques : cette liberté étant indissociable du droit du public à être informé et émettre librement des opinions ;

Œuvrer en tout temps en faveur de la promotion des valeurs qui mettent la femme au centre de développement par les programmes et émissions qui éveillent sa conscience pour un engagement déterminant dans l’accès aux fonctions de prise des décisions…”, telle est la déclaration par les journalistes, lue par Adelly Kabasubabu Nsombamanya, Président sectionnaire de l’UNPC Kasaï Central.

Cette détermination des professionnels des médias est consécutif au plaidoyer mené par les femmes politiques et potentielles candidates pour des médias genrés et une presse équilibrée favorable à la gouvernance inclusive au Kasaï Central.

Pour sa part, la directrice-pays de FMMDI, Nathalie Kambala Luse a exhorté ses pairs à répondre régulièrement aux stations des médias et participer activement aux émissions à débat radio ainsi qu’à fournir les informations nécessaires aux journalistes.

“Nous devons nous dépasser à aller vers les médias et participer activement aux activités qui contribuent à notre promotion. Notre rôle de la société civile FMMDI, c’est de vous accompagner dans ce combat. Aux journalistes, de savoir comment vous accompagner et parler des œuvres des femmes. N’oubliez pas notre cause commune, la promotion de la femme centrekasaïenne. Nous avons besoin de vous écouter”, a-t-elle fait savoir.

Intervenant à son tour, le chef de division provinciale de la communication et des médias au Kasaï Central, Jean Pierre Bilolo a remercié les organisateurs pour la qualité des échanges et invité les instances de régulation des médias à suivre et sanctionner tous les médias récalcitrants qui iront à l’encontre de cet engagement.

Signalons que ces activités ont été réalisées dans l’enceinte du Complexe scolaire la Reconnaissance de Kananga, grâce au fond des initiatives locales de l’ambassade du Canada en partenariat avec l’ONG FMMDI.

Jean Claude Shamois/Radio de la Femme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 − 7 =


error: Content is protected !!
WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE