Implication des femmes pour la paix dans les Grands Lacs : La SFVS organise un Forum régional sur la Résolution 1325 à Bujumbura du 25 au 27 juillet 2022

Partager ce contenu via

Dans son dernier communiqué de presse, la Synergie des Femmes Victimes de Violences Sexuelles (SFVS) annonce la tenue du 25 au 27 juillet 2022, à Bujumbura, au Burundi, d’un Forum régional sur la Résolution 1325, dite “Femmes, Paix et Sécurité”, où vont prendre part des activistes venus de 4 pays notamment le Burundi, la RDC, l’Ouganda et le Rwanda, dans le but de dresser le bilan des avancées et définir leurs recommandations pour construire la paix dans la Région des Grands lacs. Ladite rencontre est organisée avec le soutien de l’Agence basque de coopération.

Pour Justine Masika, présidente de la SFVS, coordinatrice du Forum régional sur la Résolution 1325, ce rendez-vous est une étape déterminante dans l’implication des femmes pour la paix des Grands Lacs. Pour elle, ceux qui veulent étouffer les voix des femmes et de la société civile doivent être mis face à leurs responsabilités.

Signalons que depuis 2018, le Forum régional sur la Résolution 1325 (en référence à la résolution “Femmes, paix et sécurité” du Conseil de sécurité des Nations unies) intervient pour la mise en œuvre de l’agenda Femmes, paix et sécurité dans 4 pays de la région des Grands Lacs : Burundi, Ouganda, RDC et Rwanda. En février 2018, un atelier régional a eu lieu à Goma. Les recommandations de cet atelier ont conduit à l’organisation d’activités de renforcement de capacités sur la gestion organisationnelle, le réseautage, le plaidoyer et la vulgarisation des 25 indicateurs de suivi et évaluation de la 1325.

Il sied de souligner que le Forum qui sera tenu à Bujumbura, du 25 au 27 juillet prochain, par la SFVS, est un point d’étape majeur dans le processus d’implication des femmes pour la paix dans les Grands Lacs. 45 femmes et hommes venus des 4 pays vont partager sur les acquis des ateliers de renforcement des capacités, les avancées, stratégies et techniques des plaidoyers utilisés ainsi que les défis rencontrés lors des restitutions dans les provinces. Des bilans rédigés pour chaque pays seront également partagés à cette occasion.

La rencontre permettra aussi de formuler un argumentaire pour mener conjointement des actions de plaidoyer auprès de la CIRGL (Conférence internationale sur la région des Grands Lacs), l’Union Africaine et le Conseil de sécurité des Nations unies.

L’objectif général de ce Forum consiste à renforcer la perspective genre dans les initiatives femme, paix sécurité. En effet, les femmes se trouvent dans des situations de grande vulnérabilité du fait des conflits interminables dans la région des Grands Lacs.

La SFVS affirme dans le communiqué de presse annonçant son Forum régional que la reprise des hostilités par le groupe armé M23, depuis le mois de mai dernier, affecte les échanges commerciaux transfrontaliers, tout en indiquant que cette insécurité touche particulièrement les femmes, premières victimes des violences sexuelles, qui vivent dans un état de tension permanente. Pour la SFVS, d’autant que la plupart ont la responsabilité de subvenir aux besoins de leurs familles, les déplacements massifs des femmes et enfants accentuent la situation par manque d’assistance humanitaire.

Notons que la Synergie des Femmes Victimes de Violences Sexuelles est une structure basée à Goma, au Nord-Kivu. La SFVS est une complémentarité de force, moyens et compétences de 35 organisations à majorités féminines qui se sont mises ensemble en 2002 pour réfléchir sur la manière d’aider les femmes et les filles abusées, humiliées et rejetées par la société.

Patrick Mangoma/Radio de la Femme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 − 17 =


error: Content is protected !!
WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE