RDC – Élections 2023 : Chantal Faida prône des mesures contraignantes pour espérer avoir plus de femmes candidates et élues

Partager ce contenu via

Bonne écoute :

Audio
Chantal Faida au studio de la Radio de la Femme

Mesdames et Messieurs, bienvenus dans Élections au Féminin, un magazine de la Radio de la Femme en partenariat avec la MONUSCO (Mission des Nations Unies pour la Stabilisation du Congo).

Dans ce numéro, nous avons d’abord parlé de ce que nous vous avions annoncé la semaine dernière : la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) organiserait le 16 juillet dernier un cadre de concertation avec les partis et regroupements politiques légalement enregistrés en République Démocratique du Congo. Selon la CENI, quelques 400 formations politiques ont assisté aux échanges, qui se sont déroulés au Palais du peuple.

S’adressant au participants, le Président de la CENI, Denis Kadima, a rappelé sa détermination à organiser des élections de qualité dans les délais constitutionnels, et ce malgré les contraintes financières, logistiques et sécuritaires. Concernant la révision du fichier électoral, dont le lancement officiel a été annoncé le 15 juillet dernier, Denis Kadima a expliqué que les empreintes digitales, mais aussi la reconnaissance oculaire (une innovation) seront utilisées.

Pour sa part, toujours lors de ce cadre de concertation, le nouveau représentant-pays de la Fondation internationale pour les systèmes électoraux, Theophilus Dowetin a jugé qu’il était «impérieux» que les partis politiques contribuent «efficacement» à l’inclusion des femmes, jeunes, des peuples autochtones et des personnes vivant avec handicap, entre autres.

En parallèle, le 19 juillet dernier, le Président de la CENI, Denis Kadima, a lancé un atelier de six jours axé sur l’actualisation des mesures d’application de la nouvelle Loi électorale. Cette actualisation doit favoriser la mise en œuvre du texte et la sensibilisation des populations. Nous y reviendrons…

Pour ce numéro de votre magazine Élections au Féminin, nous vous conduirons en suite, au cœur de la cité. Alors que le cadre légal et institutionnel des élections reste contesté par l’opposition et une partie de la majorité et de la société civile, nous avons interrogé des Congolaises et Congolais sur comment la CENI pourrait favoriser le consensus entre les différentes parties prenantes.

Enfin, à bâtons rompus, nous avons interrogé Chantal Faida, une jeune femme experte en genre, très active dans la société civile. Elle a partagé avec nous quelques stratégies que les futures femmes candidates pourraient employer pour renforcer leurs capacités et leurs chances d’être élues…

Notons que Chantal Faida est Coordinatrice de l’Asbl Uwema, femme entrepreneure sociale, politique et défenseure des droits humains. Dans ce numéro, elle a également fait le point sur la restitution de la formation de l’école de campagne électorale de l’université Yale (USA) et sur les stratégies que les femmes devraient employer pour s’imposer lors des élections de 2023.

Journaliste à la Présentation : Laredie Bakeba

Journalistes aux interviews : Dorcas Mwanza et Rémy Césaire Tshamala

Invitée : Chantal Faida

Réalisation : Julien Kabengele, Christian Mabiala et Josapha Mombo

Rédaction web et mise en ligne : Patrick Mangoma

Supervision : Rémy Césaire Tshamala et Nickelle Nzanoa

Coordination : Elfie-Esther Nkishi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
54 ⁄ 27 =


WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE