RDC – Kinshasa : Bintou Keita échange avec la délégation de Catherine Samba Panza en mission de plaidoyer en faveur des femmes

Partager ce contenu via

La Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en République démocratique du Congo et Cheffe de la MONUSCO, Bintou Keita a rencontré le mardi 12 juillet dernier la délégation du Conseil Consultatif pour les Femmes, la Paix et la Sécurité pour la région des Grands Lacs en visite à Kinshasa du 12 au 15 juillet 2022.

Cette visite s’inscrit dans le cadre des consultations périodiques avec les États Membres de la Conférence internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL) sur la mise en œuvre de l’Agenda pour les Femmes, la Paix et la Sécurité et du plaidoyer pour l’inclusion des femmes dans les processus
politiques et de paix.

La mission est dirigée par S.E. Madame Catherine Samba Panza, Co-Présidente de FemWise-Africa, appuyée par
l’Honorable Sabine Ntakarutimana, Présidente du Forum Régional des Femmes de la CIRGL, et une équipe de
femmes médiatrices de la région, des représentantes du Bureau de l’Envoyé spécial du Secrétaire Général des
Nations Unies pour la Région des Grands Lacs et du Secrétariat Exécutif de la CIRGL.

La mission s’engagera avec les parties prenantes clés suivantes :
▪ Hautes autorités exécutives, législatives et judiciaires;
▪ Direction de la MONUSCO, de l’ONUFEMMES et du PNUD;
▪ Représentante de l’UA;
▪ Organes électoraux;
▪ Chefs religieux et traditionnels;
▪ Organisations des femmes, des jeunes et de la société civile.

Signalons que cette visite de plaidoyer a pour principaux objectifs ci-après :

  • Engager les hauts dirigeants, les organisations de femmes, les leaders communautaires et religieux à
    promouvoir le dialogue et la prévention des conflits afin de préserver les acquis de ces dernières années; prévenir les discours de haine et d’incitation à la violence.
  • Plaider et explorer les voies d’une inclusion effective des femmes dans les mécanismes pertinents, y
    compris les mécanismes de sécurité pour promouvoir la paix et la sécurité aux niveaux communautaire et national.
  • Engager les autorités compétentes, y compris les Organes de gestion des élections afin de plaider pour
    une participation significative des femmes.
  • Plaider auprès de la Cour constitutionnelle pour le respect de l’article 14 de la Constitution relatif à
    l’équilibre du genre.
  • Plaider pour le leadership des femmes et leur participation aux processus de paix et de dialogue en cours, en tenant compte des engagements pris par les États Membres dans le cadre de la Résolution 1325 (2000) de l’ONU.

Notons que les acteurs clés de cette mission vont clôturer cette dernière par un point de presse qui aura lieu le vendredi 15 juillet 2022 à partir de 16h30, au Quartier Général de la MONUSCO.

Patrick Mangoma/Radio de la Femme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 ⁄ 8 =


WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE