Élection du Gouverneur au Kasaï-Central : Seule femme candidate contre 5 hommes, Mamie Ngalula est écartée de la course

Partager ce contenu via

L’unique femme candidate Gouverneure sur la liste de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) Kasaï Central n’a pas été retenue.

Contacté, le secrétariat exécutif de la centrale électorale au Kasaï Central, sans révélé le motif de ce débarquement, demande à toute personne lésée de saisir la voie de recours.

Pour Floribert Ngoyi, Coordonnateur provincial du Rassemblement des Démocrates Tshisekedistes, Mamie Ngalula, Cadre et Présidente de la ligue nationale des femmes de ce regroupement politique a été écartée sur base d’une lettre de l’avocat conseil d’un autre candidat de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), demandant à la CENI de rejeter la candidature de cette dernière. “Conflit d’intérêt”, c’est l’objet de cette lettre, nous confie Floribert Ngoyi, signifiant que le regroupement de Mamie Ngalula n’avait pas qualité de porter un candidat au poste de Gouverneur, car étant membre de l’Union sacrée, regrette t-il.

Cette situation a plus choqué différentes structures de défense des droits des femmes. l’Union Congolaise des Femmes des Médias (UCOFEM) Kasaï Central, a estimé que cette manière d’agir de la CENI, est injuste et foule au pied les efforts que fournissent les femmes nuit et jour pour le respect de leurs droits.

“Et pourtant notre cheval de bataille à travers nos émissions et nos sensibilisations sur terrain, c’est de pousser la femme à oser ! C’est une humiliation pour nous”, s’indigne Elysée Lusamba, Directrice provinciale de l’UCOFEM.

À en croire le Conseil Régional des Organisations non Gouvernementales du Kasaï (CRONG), cet acte constitue une forme de discrimination à l’égard de la femme et viole le principe de parité tant vanté par le Président de la République Démocratique du Congo (RDC). Pour Albert Kiungu son secrétaire exécutif, ce geste est une violation grave des instruments juridiques tant nationaux qu’internationaux qui promeuvent les droits politiques de la femme.

Pour sa part, le Mouvement Rien Sans les Femmes Kasaï Central invite Mamie Ngalula à ne pas baisser le bras. Nathalie Kambala, sa coordonnatrice demande cependant à toutes les autres femmes à tous les niveaux de se mobiliser contre toute discrimination à l’endroit de la femme.

Signalons que dans son article 14, la Constitution de la RDC stipule que les pouvoirs publics veillent à l’élimination de toute forme de discrimination à l’égard de la femme et assurent la protection et la promotion de ses droits dans tous les domaines pour son total épanouissement et sa pleine participation.

Pour rappel, les élections des gouverneurs de 14 provinces de la RDC concernées ont eu lieu le 6 mai 2022.

Pascaline Milemba

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
20 ⁄ 10 =


WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE