Kasaï Central : FMMDI dénonce la mort d’une fille d’un an violée par son parâtre à Tshimbulu

Partager ce contenu via

L’ONG Femmes Main dans la Main pour le Développement Intégral (FMMDI) dénonce la mort d’une petite fille âgée d’une année et quelques mois violée le 26 juillet par son parâtre dans la ville de Tshimbulu territoire de Dibaya dans la province du Kasaï Central.

Selon les sources, cette petite fille a été violée par son parâtre pendant que sa mère était en déplacement. C’est ce qui a causé la mort de la fille et l’arrestation de son parâtre transféré à Kananga pour un procès ouvert à la suite de cet acte de viol.

Pour sa part, Nathalie Kambala Luse directrice-pays de l’ONG FMMDI déplore cette situation et demande l’implication des autorités compétentes de la Provence du Kasaï Central dans cette affaire pourqu’une bonne justice soit rendue.

Signalons que la province du Kasaï Central est depuis un moment devenue l’épicentre de plusieurs formes des violences à l’égard des femmes, jeunes filles, voir même les bébés.

Notons que depuis le début de l’année 2022 jusqu’à ce jour, plusieurs structures qui luttent pour les droits des femmes et filles au Kasaï Central ont dénoncé plus de 675 cas.

Érick Djouma/Radio de la femme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
30 ⁄ 15 =


WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE