Kasaï Central : Le Collectif des femmes leaders de Tshimbulu plaide pour la représentativité féminine dans les instances décisionnelles

Partager ce contenu via

Dans une note de plaidoyer adressée au maire de la ville de Tshimbulu au Kasaï Central, le Collectif des femmes leaders de cette partie de la province, exige la prise en compte de la représentativité significative des femmes au sein des instances décisionnelles.

Démarche entamée au terme d’un atelier de formation organisée par l’ONG Femme Main dans la Main pour le Développement Intégral (FMMDI) dans le cadre du projet JAD, le collectif des femmes leaders a dressé un tableau sombre reprenant le manque criant des femmes dans la gestion de cette entité urbaine.

Dans cette note de plaidoyer remise à l’autorité urbaine, les femmes leaders de Tshimbulu recommandent la prise en compte de leurs congénères à des postes nominatifs voire électifs. Cette initiative a été saluée par le maire de la ville de Tshimbulu, Marcel Mutamba, qui a promis son implication pour que la situation puisse changer.

Pendant le séjour du staff de FMMDI à Tshimbulu, les chefs coutumiers ont été conviés à la séance de vulgarisation de l’édit portant interdiction des coutumes avilissantes à l’égard des femmes, tel que révisé, rapporte la cellule de communication de cette organisation humanitaire en ce début d’août 2022.

La même source ajoute que la directrice- pays de FMMDI, Nathalie Kambala Luse, avait saisi l’opportunité pour parler de l’acte d’engagement des chefs coutumiers signé l’an dernier au Kasaï Central, consistant à abolir les amandes traditionnelles infligées aux femmes mariées victimes des violences basées sur le genre (VBG).

Jean Claude Shamois/Radio de la Femme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
26 − 4 =


WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE