Kasaï Central : Les femmes ambitieuses du parti politique Congo Positif bénéficieront d’une “place de choix” lors de prochaines élections

Partager ce contenu via

Le parti politique CONGO POSITIF s’engage à aligner plusieurs candidatures féminines sur ses listes aux prochaines élections en République Démocratique du Congo.

C’est au cours d’une interview accordée à notre media le mercredi 26 octobre 2022 que Crispin Ntambwe Bambabonso, Président interfedéral du CONGO POSITIF au niveau du Kasaï Central, a déclaré cela.

S’appuyant sur les innovations de la nouvelle loi électorale, Crispin Ntambwe Bambabonso s’est dit déterminé ensemble avec son directoire national à offrir aux femmes candidates “une place de choix” aux élections de 2023 en vue de bénéficier des avantages que prévoit cette disposition d’inclusion.

“Lorsque nous sommes allés interpréter les neuf(9) innovations de la loi électorale, il s’est avéré que la femme trouve une place de choix et certaines faveurs sont accordées aux partis politiques qui vont prendre en compte la notion du genre lors du dépôt des candidatures. Nous au Congo Positif, nous avions sensibilisé toutes les femmes du parti et toutes celles ayant des ambitions de devenir députées”, a laissé entendre Crispin Ntambwe Bambabonso.

En outre, le Président interfedérale du Congo Positif a fait savoir que son parti politique a planifié un bon nombre d’activités pour commencer à conscientiser la femme afin qu’elle comprenne à ce jour que ce n’est pas un cadeau mais elle est capable de se battre aux côtés des hommes pour competir. Crispin Ntambwe Bambabonso a ajouté que sa formation politique a déjà adressé une correspondance aux structures féminines pour dire aux cadres que Congo Positif réserve aux femmes une place de choix sur ses listes électorales.

Le chef du bureau politique du Congo Positif/Kasaï Central a par la même occasion dévoilé le plan d’actions pré-électorales en faveur des femmes candidates. Hormis les séances de formation initiées par son directoire national, Crispin Ntambwe Bambabonso annonce la tenue imminente des activités de restitution des assises de l’atelier de formation organisé en faveur des leaders politiques sur les innovations de la nouvelle loi électorale et l’inclusion par le Réseau des femmes leaders Africaines (AWLB), avec l’appui de l’ONU-Femmes et le PNUD.

“Nous aurons d’autres résolutions sur cette question au terme de la séance de restitution que Madame Jully Bakabamba va pouvoir animer parce que nous venons d’un octobre. Nous invitons les mamans qui ne sont pas nos membres de Congo Positif qui traînent les pas, de venir parce que nous sommes un parti politique genré”, a-t-il ajouté.

Et de conclure comme suit :

“Nous avons compris l’importance d’une femme. Aux mamans de Congo Positif, nous demandons de continuer à sensibiliser d’autres mamans à adhérer à notre parti parce que chez nous l’égalité est totalitaire et les mamans ont droit à la parole. Aligner suffisamment les femmes est une piste que nous allons nécessairement exploiter”.

Notons que l’article 13 de la nouvelle loi électorale stipule que le parti politique qui alignera 50% des femmes au minimum dans une circonscription sera exemptée du paiement de caution.

Jean Claude Shamois/Radio de la Femme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 − 7 =


WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE