Kasaï Central : “Les femmes vivant avec albinisme sont toujours marginalisées” (AOV)

Partager ce contenu via

Les femmes atteintes de l’albinisme sont toujours sujet de marginalisation au Kasaï Central. C’est ce qu’a déploré Rosette Mbombo, présidente de l’association pour l’accompagnement de l’ordre de vie (AOV), au cours de la cérémonie de célébration de la journée internationale de sensibilisation à l’albinisme, ce mercredi 27 juillet 2022, à Kananga, dans la paroisse universitaire Saint Marc.

Dans son adresse, Rosette Mbombo a énuméré les maux qui rongent cette couche de la population en province et plaidé pour l’adoption de l’édit portant protection des personnes vivant avec albinisme ainsi que la favorisation de l’accès facile aux soins de santé.

“L’intégrité physique des personnes atteintes d’albinisme, des préjugés fortement encrés sur l’albinisme, la profanation de leurs tombes, les actes attentatoires et constitutifs des violations des droits de l’homme tels que des brimades, les agressions, les enlèvements et mutilations sans oublier la mutilation, la marginalisation, la stigmatisation, sont autant de maux que la femme et la fille vivant avec albinisme, subissent au Kasaï Central”, s’est indignée Rosette Mbombo.

Et d’ajouter quelques avancées sur le plan international depuis l’institution de cette journée par les nations unies : “…La résolution numéro 70/222 de l’assemblée générale du 23 décembre 2015 sur le développement social des personnes atteintes d’albinisme, la résolution numéro 373 rélative au plan d’actions régionales sur l’abinisme en Afrique 2018-2021. Sur le plan national, l’on note la promulgation de la loi organique portant promotion et participation des personnes handicapées par le Chef de l’Etat, à laquelle les personnes atteintes d’albinisme ont été associées sans être consultées, ni leurs recommandations prises en compte seulement à cause de leur déficience visuelle”.

Par ailleurs, la Présidente de l’association des albinos pour l’accompagnement de l’ordre de vie (AOV) reste optimiste vis-à-vis de l’actuel exécutif provincial du Kasaï Central, qui selon elle, incarne un leadership pragmatique pour répondre aux besoins de cette catégorie des personnes avec leur prise en charge sanitaire.

Précisons que la journée internationale de la sensibilisation à l’albinisme a été instituée par l’assemblée générale des nations unies depuis 2015 et se commémore le 13 juillet de chaque année. À Kananga, le Bureau Conjoint des Nations Unies pour les droits de l’homme (BCNUDH) a à l’accasion de la septième célébration, donné des pare-soleils et des lotions à plus de 70 albinos.

Notons que le thème retenu était “Unis pour faire entendre nos voix sous l’œil vigilant de Madame la provinciale des affaires sociales, Marie-Jeanne Tudimuende Munda”.

Jean Claude Shamois/Radio de la Femme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 + 22 =


WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE