Kinshasa – Clôture du séjour d’Oulimata SARR en RDC: Un accent mis sur la participation de la femme aux prochaines élections

Partager ce contenu via

La Directrice Régionale de l’ONU-Femmes pour l’Afrique de l’Ouest et centrale, Mme Oulimata SARR, a clôturé son séjour de travail en République Démocratique du Congo par un échange avec les chevaliers de la plume, ce vendredi 01 avril.

Cette conférence de presse avait pour objectif de permettre à la Directrice régionale de l’ONU-Femmes de restituer aux professionnels des médias l’essentiel de sa mission en RDC.

Il sied de préciser que la mission d’Oulimata SARR en RDC a été marquée par des visites et des échanges avec plusieurs couches des acteurs sociopolitiques et chefs des institutions principales du pays dont l’Assemblée nationale, le Sénat, la CENI et la Présidence de la République.

Auprès du Chef de l’État Congolais Félix Tshisekedi, Oulimata SARR a plaidé pour plus d’efforts en vue de renforcer la lutte contre toute sorte de violences faites sur les femmes et les jeunes filles

“Avec le président de la République, nous avons largement discuté sur les questions de violences sexuelles, surtout dans la région du Kasaï où les jeunes enfants sont mariées de force”, a expliqué la Directrice régionale de l’ONU-Femmes Afrique de l’ouest et centrale.

Concernant la participation des femmes aux élections de 2023 en RDC, la Directrice Régionale de l’ONU-Femmes a saisi l’occasion pour sensibiliser le parlement congolais à voter des lois favorables aux femmes, et elle a également appelé les animateurs des partis politiques à présenter des listes “zébrées” aux prochains scrutins, en vue d’espérer atteindre la parité 50-50.

Pour rappel, la Directrice Régionale de l’ONU-Femmes pour l’Afrique de l’ouest et centrale Oulimata SARR est arrivée à Kinshasa depuis le lundi 28 mars dernier, pour une mission officielle qui a consisté à ramener les plaidoyers des femmes de la société civile de la RDC auprès des autorités compétentes afin d’atteindre l’objectif de la parité, de l’autonomisation des femmes, leur protection et celle des jeunes filles, mais surtout l’émancipation de l’être féminin.

Christophe MPIANA, Radio de la Femme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
11 × 17 =


WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE