Kinshasa : Le commerce des Chikwangues, un gagne-pain pour Clémentine Kifulu

Partager ce contenu via

Bonne écoute :

Audio

La Chikwangue, communément appelée «Kwanga», est l’un des aliments les plus consommés dans les ménages de Kinshasa et de certaines régions de la République Démocratique du Congo. Elle accompagne les sauces, la viande ou encore le poisson.

Cet aliment (la Chikwangue) se conserve pendant plusieurs jours. Sa longue conservation permet son exportation de la RDC à d’autres pays principalement ceux de l’Europe.

À Kinshasa, la vente des Chikwangues est une activité majoritairement pratiquée par les femmes. L’exemple à l’appui est celui de Clémentine Kifulu, mère de 5 enfants, femme mariée et ressortissante de la province de Kwilu, qui vend des Chikwangues sur l’avenue de l’OUA, à Kintambo Magasin.

Nourrir des milliers de congolais en vendant la Chikwangue est une source de fierté pour Clémentine Kifulu qui est comptée parmi les femmes expérimentées dans la vente des chikwangues à Kinshasa.

Après le décès de ses parents, cette activité lui a permis de scolariser ses frères et ses enfants, de payer son loyer et d’épargner. Ainsi, sa survie en dépend énormément.

Ayant fait 23 ans dans la vente des Chikwangues, Clémentine Kifulu affirme que ce commerce est son véritable gagne-pain. D’où sa motivation de partager avec nous son expérience et les bienfaits de cette activité dans sa vie.

Présentation : Niclette Mbuyu

Invitée : Clémentine Kifulu

Réalisation : Julien Kabengele

Rédaction web et mise en ligne : Patrick Mangoma

Coordination : Elfie-Esther Nkishi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 + 4 =


WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE