RDC – Participation massive des femmes aux prochaines élections : “La femme elle-même doit savoir se prendre en charge et se prononcer” (Bibiche Azita Kitondo)

Partager ce contenu via

Bonne écoute :

Audio
Bibiche Azita Kitondo Alange au studio de la Radio de la Femme

Mesdames et messieurs, bienvenus dans Élections au Féminin, un magazine de la Radio de la Femme en partenariat avec la MONUSCO (Mission des Nations Unies pour la Stabilisation du Congo).

Dans ce numéro d’Élections au Féminin, nous avons d’abord parlé de l’Assemblée nationale et du Sénat qui ont examiné le rapport de la commission mixte paritaire (PAJ) visant à harmoniser les vues de ces deux chambres du parlement congolais, sur la Loi électorale dont le texte a globalement introduit des dispositions renforçant la transparence et l’inclusivité des femmes. Cela avant de fermer leurs portes pour aller en vacances parlementaires le 15 juin dernier dans le but de reprendre les travaux le 15 septembre prochain.

Il convient toutefois de dire que l’opposition congolaise et une partie de la majorité et de la société civile continuent de juger insuffisantes les améliorations apportées par le parlement sur la Loi électorale. Un dossier sur lequel nous reviendrons prochainement avec plus de détails.

Ensuite, nous avons abordé la question de la Cour constitutionnelle où les trois nouveaux juges nommés le 14 juin dernier, par le Président de la République Félix Tshisekedi, ont prêté serment le 15 juin dernier, pour compléter cette institution judiciaire qui compte désormais neuf juges dont une femme.
Ces trois nouveaux juges sont notamment Sylvain Lumu (quota du Président), Christian Yuma Bahati (quota du Conseil Supérieur de la Magistrature) et Dieudonné Mandza Andia (quota du parlement).

Toujours du côté des institutions judiciaires de la RDC, nous avons également parlé du Conseil d’État qui a le 15 juin dernier, confirmé l’élection de la Sénatrice Madeleine Nikomba comme gouverneure de la Tshopo.

De son côté, le Chef de l’État congolais a nommé le 09 juin dernier, les gouverneurs dans 7 de 14 provinces où le scrutin a été organisé en mai dernier. Il s’agit notamment des provinces ci-après : Haut-Lomami, Kasai-Oriental, Kasai-Central, Kongo-Central, Kwango, Sankuru et Tanganyika.

Nous vous conduirons également au cœur de la cité où deux femmes et deux hommes reviennent sur le rôle que la société civile doit jouer pour favoriser la participation massive des femmes aux prochaines échéances électorales.

Enfin, à Bâtons rompus, nous avons échangé avec Madame Bibiche Azita Kitondo Alange, Présidente d’Elikya Village Project et Activiste de la société civile. Elle a été candidate aux élections législatives de 2018 sur les listes du Mouvement Social, parti cher au feu Pierre Lumbi.

Avec Madame Bibiche Azita Kitondo Alange, nous avons également abordé le sujet concernant le rôle que la société civile doit jouer sur la participation massive des femmes aux prochaines élections. Elle nous a aussi partagé son expérience en tant qu’ancienne candidate.

Journaliste à la Présentation : Laredie Bakeba
Journalistes aux interviews : Dorcas Mwanza et Rémy-Césaire Tshamala
Invitée : Bibiche Azita Kitondo Alange
Réalisation : Julien Kabengele et Christian Mabiala
Rédaction web et mise en ligne : Patrick Mangoma
Supervision : Rémy-Césaire Tshamala
Coordination : Elfie Esther Nkishi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
25 − 6 =


WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE