Lutte contre les VBG au Kasaï Oriental : Julie Kalenga donne le go de l’atelier de présentation et validation du plan d’actions

Partager ce contenu via

Mettre à la disposition des parties prenantes, un outil de travail pouvant leur permettre de bien oeuvrer, c’est l’objectif de l’atelier de présentation et validation du plan d’action de lutte contre les violences basées sur le genre (VBG), ouvert par la vice-gouverneure du Kasaï Central, Julie Kalenga, le mercredi 03 août 2022, à l’hôtel Gloria.

Organisé par le ministère provincial du genre en association avec l’appui technique et financier du Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR), cet atelier va se clôturer ce jeudi 04 août 2022.

Signalons que ce workshop aide à produire les actions multisectorielles dans la lutte contre les violences basées sur le genre et vise à contribuer à la valorisation du statut de la femme et de la jeune fille à travers le combat contre les VBG.

Ce plan d’action provincial analyse également l’importance de l’individu pour amener le changement nécessaire à la protection des femmes et filles contre les VBG, en renforçant le leadership au niveau local et l’appropriation de la question par tous.

Prenant appui sur le chef-d’œuvre du président de la République Félix Tshisekedi qui est celui de la lutte contre la discrimination et toutes les formes des violences en RDC, madame Julie Kalenga a invité les participants à capitaliser les matières qui seront données pendant ces deux jours successifs des travaux.

“J’invite tous les participants à capitaliser et s’approprier les matières de cet atelier, car ceci conduira à une meilleure participation pour mieux lutter contre toutes les formes des violences basées sur le genre en RDC”, a indiqué cette autorité provinciale.

D’après le rapport de la province rendu public en décembre 2021, le Kasaï Oriental a enregistré 1683 cas des violences basées sur le genre soit 1,7% de 97377 cas déclarés pour toute la République. Parmi les 1683 cas, il y a 842 cas des viols, 166 cas d’agression sexuelle, 244 cas d’agression physique, 82 cas du mariage forcé, 124 cas de dénis de ressources et 225 cas des violences psychologiques. Par ailleurs, au premier trimestre de l’année 2022, 414 cas de VBG ont été déclarés pour les enfants de moins de 18 ans soit 75% comparativement aux adultes avec un taux de 25% soit 142 cas.

La Vice-gouverneure Julie Kalenga, a enfin réitéré la ferme volonté du gouvernement provincial à soutenir toutes les actions qui visent à éradiquer les violences basées sur le genre au Kasaï Oriental.

Jean Claude Shamois/Radio de la Femme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
4 ⁄ 2 =


WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE